Ronde de Ramonville 2019
Actualités - JUILLET - retour à la fiche de l'épreuve
Luchon Aneto Trail - Samedi 12 juillet
 RESULTATS 2014   
 VIDEOS   
  PHOTOS    
Gros succès pour une première
12-07-2014 - Maud Pagèze - runningtrail.fr


Annulé en 2013, en raison des importants dégâts dûs  aux inondations dans la vallée, le Luchon Aneto Trail, premier du nom, a connu un véritable succès.
Succès en termes de participants (près de 950 inscrits, 700 au départ, les inscriptions étaient clôturées un mois avant), des parcours (3 formats proposés, du trail découverte à l’ultra pour les aguerris), de l’organisation (balisage parfait, bénévoles au top) et du salon du trail et de la montagne, proposé sur les allées d’Étigny.
Seule ombre, le temps capricieux, couvert, pluvieux et froid, sur les sommets qui a gêné les longues distances, sans empêcher d’admirer pour autant les magnifiques paysages pyrénéens.


Première épreuve, partie à 5h, la Route 3404, 3404 comme l’altitude du Pic de l’Aneto, emprunte le chemin qui a servi à la première ascension du plus haut sommet des Pyrénées.
C’est un enfant du pays qui s’est facilement imposé, avec une large avance sur le 73 km (4500 m de dénivelé positif).
Le luchonnais Jérôme Fournier, a une nouvelle fois montré son talent sur un trail de montagne. Parti très vite, il comptait près d’une heure d’avance au dernier checkpoint. Il inscrit son palmarès en bouclant le 73 km en 8h23’. Difficile pour Nicolas Bouvier-Gaz (9h19’) et Julien Jorro (9h22’) de suivre cet impressionnant adversaire.
La catalane Célia Trévisan a dominé la course chez les féminines en s’imposant en 10h56’, devant Sylvaine Cussot (11h21’) et Fanny Cather (11h39’).

La Venasque, longue de 42 km (2600m d+), le format marathon en haute montagne, a vu les victoires de Yann Guillerm, du Val-de-Marne (4h39’) et de la toulousaine Brunilde Girardet (5h25’).

Pour les « débutants », la Ravi Sente, 15 km, 650 m d+, proposait un trail découverte sur les pistes forestières et sentiers autour de Luchon. Stéphane Cavalca (1h11’) et Mylène Bacon (1h19’) ont pris les devants de cette distance pas si facile que cela.