Promo running chez RRUN TOULOUSE
Actualités - MARS - retour à la fiche de l'épreuve
10 km et semi-marathon de Blagnac - Dimanche 12 mars
 RESULTATS 2017   
 VIDEOS   
  PHOTOS    
Khalid Lablaq récidive à Blagnac
11-03-2017 - Maud - runningtrail.fr

Rendez-vous incontournable de ce début d’année, les 10 km et semi-marathon de Blagnac a, à nouveau, connu une belle affluence pour sa 31e édition. Ils étaient plus de 3000 à se réunir en ce dimanche 12 mars sous un temps frais avec des passages pluvieux, notamment pour le semi-marathon.

 

Plus qu’apprécié lors de la 30e édition, le parcours a été conservé : moins de ligne droite longeant le tramway dans la partie nord pour être plus recentré sur la partie ouest de Blagnac avec un retour dans le joli parc du Ritouret, autour d’Odysud. Un atout gagnant pour faire des chronos, l’épreuve étant qualifiantes pour les championnats de France 2018, ou tout simplement pour varier les terrains et moins de monotonie dans les paysages.

 

Paysages que le marocain Khalid Lablaq n’aura pas trop eu le temps d’admirer. Créant la surprise l’an passé lors des 30 ans de l’épreuve alors que Jean-Claude Niyonizigiye partait grandement favori, Khalid revenait mettre sa couronne en jeu mais espérer la conserver.

Comme à son habitude, le licencié à l’ESAA avait déjà creusé un bel écart avec ses principaux poursuivants à mi-parcours. Il bouclera les deux tours de ce semi-marathon en 1h05’33’’, soit une minute de plus que l’an passé mais les conditions météos, pluie et vent y sont pour beaucoup.

Deux minutes trente plus tard, James Emuria franchira la ligne d’arrivée en 1h07’02’’, suivi par Moham Meftah El Kair (1h07’38’’). De son côté, Grégory Bé, premier haut-garonnais, s’est positionné à la quatrième place en 1h07’30’’.

Yunes Moraa Onyancha, de Salon de Provence, a pris la tête de la course féminine pour une victoire en 1h14’26’’, creusant un écart considérable avec ses principales poursuivantes, Malika Mejboub (1h20’49’’, 34e au scratch) et Manon Genet (1h24’36’’, 57e au scratch).

 

Sur le 10 km, le perpignanais Habib Mosbah s’est accaparé de la distance en 31’52’’, talonné par le satuciste Ludovic Vite (31’56’’).

Première l’an passé, Julie Latger n’a rien pu faire devant Fatiha Idmhand (36’06’’) et Ulham El Mouradi (37’04’’). Elle se « contente » d’une belle troisième place en 37’16’’.

 

De son côté, Auguste Vacchina est venu, comme à son accoutumé, participer à son défi personnel. Cet athlète de 79 ans a couru les trente-et-une éditions. Il a terminé les 10 km en moins d’une heure, 57’53’’ pour être précis. Chapeau bas !

Quant à Jérôme Bellanca, en pleine préparation des championnats de France des 100 km, a enchainé le 10 km et le semi-marathon. Le tout en moins d’une heure cinquante minutes. Cela promet de bons augures pour les 100 km.

 

Cette 31e édition a été une belle fête populaire et un grand rendez-vous sportif dans lequel les femmes prennent de plus en plus part.